Les entreprises d’au moins 50 salariés doivent désormais publier chaque année un index de l’égalité entre les femmes et les hommes afin de prévenir les discriminations salariales liées au sexe. (La loi « avenir professionnel » du 5 septembre 2018 »).

 

L’Index, sur 100 points, se calcule à partir de 5 indicateurs :

• L’écart de rémunération femmes-hommes
• L’écart de répartition des augmentations individuelles
• L’écart de répartition des promotions (uniquement dans les entreprises de plus de 250 salariés),
• Le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité,
• La parité parmi les 10 plus hautes rémunérations.

Chaque société doit atteindre, au minimum, 75/100. Si une société ne dépasse pas ce seuil, elle a trois ans pour se mettre en conformité et prendre des mesures de correction.
L’index d’égalité femmes-hommes de Mutualité Retraite est de 93 points sur 100.
Ces résultats ont été calculés lors de la période de référence retenue, du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018.
Ce score témoigne de l’engagement de l’entreprise en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.